Seniors

Comment investir résidence senior ?

L’investissement dans les résidences seniores a le vent en poupe. Et pour cause, un climat favorable du à l’accroissement de la population des personnes très âgées. Rien qu’en 2020, la France comptait déjà plus de 15 millions de seniors. Ce chiffre évolue constamment et les demandes de logements suivent la tendance. Les exploitants de même que les investisseurs peuvent profiter de plusieurs aides pour un tel investissement. Quelles sont les étapes pour investir résidence senior ?

L’emplacement du bien

Les seniors, pour la plupart, n’aiment plus vraiment ou n’ont plus trop la possibilité de parcourir de longue distance à pied ou avec leurs propres véhicules. Ils recherchent donc des résidences qui sont proches des services essentiels et qui permettent d’y accéder plus facilement. On privilégie donc les bâtiments en centre-ville et dans des quartiers pas trop bruyants. En optant pour ces zones, vous aurez plus de chances de louer votre bien.

A lire également : Les soins pour les seniors au troisième âge

L’acquisition du bien

Ici, vous pourriez acheter un bâtiment que l’on peut intégrer sur-le-champ. Vous verrez plusieurs offres sur des plateformes internet. Pour plus de sérénité, rapprochez-vous d’une agence immobilière. Veuillez bien tenir compte du coût des réparations à faire avant de conclure la vente, sinon vous tournerez plusieurs années à perte. L’autre solution plébiscitée est la Vente en l’État de Futur Achèvement (VEFA). C’est un excellent moyen d’acquérir une résidence seniore à prix raisonnable et sans trop de tracas. La première étape pour ce type d’acquisition est la signature du contrat de réservation. L’accord est signé entre la Société Civile de Construction Vente et vous. Dès que l’accord est validé, vous avez au plus 10 jours pour vous rétracter sans aucune contrainte.

Certaines personnes peuvent acheter le bien sur fond propre, ce qui est bien. Mais dans le même temps, d’autres doivent recourir aux prêts bancaires. Si c’est votre cas, vous devez déposer le dossier de demande de crédit dans un délai de 30 jours à compter de la date de signature de l’accord avec l’exploitant. Vous lui envoyez ensuite une preuve que la demande a été bien faite. La banque vous fera par la suite une offre que vous êtes libres d’accepter ou de refuser.

A découvrir également : Quel pays pas cher pour sa retraite ?

Lorsque le financement est enfin prêt, le promoteur demande à son notaire de rédiger le projet d’acte de vente. Après, il faudra penser à l’acte notarié. Ici, le transfert de propriété se fait différemment. Il est progressif et au rythme de l’avancement des travaux. Vous pourriez faire appel à votre notaire pour ce volet. Vous devenez propriétaire le jour de la réception des clés.

two men playing chess

Les autorisations pour un investissement en résidence sénior

Il y a normalement deux autorisations indispensables pour ouvrir une résidence seniore. La première est demandée avant la construction et la deuxième est exigée avant la mise en location de la résidence. Par rapport à la première, l’exploitant devrait faire la demande d’un permis de construire. Il fournira plusieurs documents ainsi que le formulaire CERFA 13409*05. L’exploitant doit compléter les pièces nécessaires qui prouvent que le logement en cours de construction est conforme aux exigences. Les pièces à fournir sont listées sur la « notice explicative pour les demandes de permis de construire ».

En ce qui concerne la demande d’autorisation pour l’ouverture, elle doit être faite au moins un mois avant la date prévue à cet effet. Le dossier transmis sera constitué : d’une attestation du maître d’ouvrage, d’une attestation du bureau de contrôle, d’un rapport de vérification réglementaire après travaux (RVRAT), et une attestation d’accessibilité.

Si le dossier est complet et que l’installation répond aux normes, vous recevez une autorisation de la commission de sécurité. Vu la complexité de la démarche et de toutes les pièces dont vous devez disposer, il est primordial de choisir un excellent exploitant. C’est-à-dire un prestataire de bonne renommée qui saura respecter les prescriptions et fournir les documents nécessaires.

La gestion de résidence senior

On conseille de confier la gestion de la résidence à un gestionnaire qualifié et expérimenté. Là, vous passez de l’exploitant au gestionnaire. C’est ce dernier qui prendra en charge plusieurs volets de votre investissement afin de vous aider à rentabiliser rapidement. Le gestionnaire s’occupe du respect des exigences administratives, de l’entretien du bâtiment, de la location du bien, des loyers, etc. Bien que sa prestation vous coûte une petite fortune, vous serez plus serein et percevrez régulièrement vos loyers. Avec celui-ci, vous pourrez discuter du régime fiscal qui vous convient le mieux et de la défiscalisation.