Santé

Comment devenir ergothérapeute en Belgique ?

Vous souhaitez tout savoir sur le métier d’ergothérapeute ? Dans cet article, vous trouverez une présentation détaillée de ce métier encore peu connu !

Lire également : Comment se manifeste le vieillissement pathologique ?

L’ergothérapeute permet aux personnes en situation de handicap (psychologique, sensoriel ou moteur) de retrouver une certaine autonomie, grâce à des techniques de rééducation et/ou à l’adaptation de leur habitat .

A lire aussi : Les meilleurs anti-inflammatoires naturels

Afin de pouvoir mettre en place un programme de réadaptation sur mesure et adapté, l’ergothérapeute procède à une analyse de la nature du handicap de son patient. Pour ce faire, il évalue ses capacités gestuelles et son autonomie. C’est cette évaluation qui permet à l’ergothérapeute de recommander à son patient les aides techniques dont il a besoin, en termes d’alimentation, d’hygiène, d’habillage, de communication… Parfois, c’est même l’ergothérapeute lui-même qui nécessaire pour concevoir l’équipement pour son patient.

Les ergothérapeutes sont en contact avec un large public : enfants et adultes handicapés, personnes âgées… Ils sont également en contact permanent avec l’équipe médicale et la famille de leurs patients.

Où travaille l’ergothérapeute ?

L’ergothérapeute peut exercer sa profession dans différents environnements : hôpitaux, centres de rééducation et de réadaptation et toutes les autres structures accueillant des personnes âgées, handicapées ou en perte d’autonomie (maisons d’accueil spécialisées, maisons de retraite, etc.). Il peut également intervenir directement au domicile du patient. Il peut choisir d’exercer cette profession en privé ou en tant que salarié, dans le secteur public ou dans le secteur privé.

Comment devenir ergothérapeute ?

Pour devenir ergothérapeute, il est nécessaire de passer par un institut de formation préparant au Diplôme d’État (DE) d’ergothérapeute . Cette formation, d’une durée de 3 ans, est accessible par compétition, directement après le baccalauréat ou après une année de préparation en faculté de médecine (PACES). La sélection est approximative, cependant, il est recommandé de provenir d’un filière S ou ST2S du baccalauréat.

L’examen d’entrée à la formation est également ouvert aux personnes n’ayant pas le BAC, à condition qu’elles puissent démontrer 5 ans d’expérience professionnelle.

Au cours de sa carrière, l’ergothérapeute peut, s’il le souhaite, se spécialiser dans un domaine particulier. Pour cela, il peut passer par un DU (diplôme universitaire) ou suivre une formation continue.

Au 1er janvier 2015, la France comptait 9691 ergothérapeutes. Parmi ceux-ci, 87 % étaient des femmes (source : ANFE).

Pour en savoir plus sur ce métier : Site officiel de l’Association nationale des ergothérapeutes français — L’ANFE

Portraits croisés d’ergothérapeutes

Découvrez les portraits croisés de Camille, Clélia, Amélie et Emilie, quatre ergothérapeutes qui ont accepté de nous en dire plus sur leur métier.