Quels médicaments provoquent des myalgies ?

L’utilisation d’un analgésique naturel est une solution privilégiée pour soulager efficacement votre douleur, sans effets secondaires sur votre santé.

Il existe des remèdes naturels, simples et efficaces, alors pourquoi s’en priver ? De plus, les effets secondaires sont presque inexistants, contrairement à la plupart des médicaments.

A découvrir également : Quelles sont les maladies chroniques du foie ?

Que ce soit pour les douleurs musculaires, les maux de dos, la sciatique, après une opération, pour soulager l’arthrose, pour un mal de dents ou toute blessure, les analgésiques naturels sont des remèdes puissants et utiles.

Dans cet article, je vous présente les meilleures solutions naturelles pour réduire l’inflammation et la douleur.

A lire en complément : Comment devenir ergothérapeute en Belgique ?

Récapitulatif :

  • 1) Mettez le froid ou le chaud
  • 2) Buvez une infusion de
  • plantes 3) Prenez un remède anti-inflammatoire naturel
  • 4) Massez vous avec huiles essentielles
  • 5) Pratiquez une activité physique cardiovasculaire
  • 6) Détendez-vous par la relaxation, le yoga ou la méditation
  • 7) Adoptez un régime anti-inflammatoire
  • Analgésique naturel : pourquoi privilégier cette solution ?
  • Effets secondaires de la douleur et des anti-inflammatoires

1) Mettez le froid ou le chaud

Premier analgésique naturel et premier réflexe utile à avoir : utiliser chaud ou froid.

La glace ou la chaleur peuvent aider à réduire les saignements, l’inflammation, l’enflure, les contractures musculaires ou la douleur suite à une blessure ou à un accident.

Quand faut-il mettre du chaud ou du froid ?

    • la zone douloureuse est enflée, chaude et même rouge. Cela signifie qu’il y a une inflammation. Vous pouvez y mettre de la glace. C’est le cas après un accident, un choc ou une blessure.
    • la zone douloureuse n’est pas enflée, il n’y a pas eu de choc ou d’accident. Le muscle est dur, vous pouvez donc mettre de la chaleur.

Pour chauffer, placez une bouillotte entourée d’un chiffon ou d’un sac de gel sur la zone douloureuse. Laissez-le chaud pendant 15 minutes pour soulager la douleur et détendre les muscles.

Pour mettre un rhume, mettez un sac de glace sur la plaie pendant 15 minutes.

LIRE : Quand faut-il mettre du chaud ou du froid ?

2) Boire une infusion d’herbes

La nature possède de nombreuses plantes aux propriétés analgésiques naturelles. Certains peuvent être utilisés directement dans les tisanes :

    • Valériane
    • Willow
    • écorce Gingembre frais
    • Thé vert

En cas de douleur, faites infuser les feuilles dans de l’eau bouillante et buvez 3 à 5 tasses par jour, réparties sur toute la journée.

N’abusez pas du thé vert après 14h car il contient de la caféine, qui peut perturber votre sommeil.

3) Prenez un remède anti-inflammatoire naturel

De nombreuses plantes peuvent être consommées comme complément alimentaire, pour soulager la douleur et l’inflammation.

Les remèdes naturels les plus efficaces contre la douleur sont les suivants :

    • Curcuma (curcumine).
    • Capsaïcine (poivron rouge).
    • Huile de poisson (oméga 3 EPA).
    • Écorce de pin maritime (pycnogénol).
    • Thé vert.
    • écorce de saule blanc.
    • Griffe de chat.
    • Comté de Boswellia.
    • romarin.
    • ortie piquante.

Curcuma

La curcumine est le composé bioactif du curcuma qui confère à la plante ses propriétés curatives.

C’est l’un des anti-inflammatoires les plus sûrs que vous puissiez prendre et un analgésique naturel efficace, même en cas de douleur intense. C’est également un excellent relaxant musculaire naturel.

En fait, la curcumine peut être tout aussi efficace que l’ibuprofène ou d’autres analgésiques en vente libre sans aucun effet secondaire (1).

Puisque le tube digestif n’absorbe pas facilement la curcumine, combinez-la avec de l’huile, car la curcumine est liposoluble.

Il a également été démontré que l’extrait de poivre noir (pipérine) augmente la biodisponibilité de la curcumine de 2 000 % (2).

Combinez la curcumine avec d’autres composés anti-inflammatoires pour un effet encore plus fort. Les plus recherchés sont le gingembre et le boswellia.

Capsaïcine

Le poivron rouge contient de la capsaïcine, une molécule anti-douleur par excellence.

Il peut être consommé directement dans votre alimentation, sous forme d’huile essentielle ou via un complément alimentaire.

magnésium

Ajoutez également une cuillère à café de graines de tournesol ou de courge, pour l’apport en magnésium, à chaque repas.

En plus de donner de la saveur et du croquant à votre assiette, cet apport en magnésium aide à lutter contre les douleurs telles que les migraines, les articulations, les courbatures, les contractions musculaires et bien d’autres.

Il est également possible de passer à un supplément de magnésium, la glycine et le citrate étant les mieux absorbés.

Oméga 3 (EPA/DHA)

Les acides gras polyinsaturés oméga-3 comptent parmi les agents anti-inflammatoires naturels les plus efficaces disponibles.

Ils aident à soulager la douleur causée par l’inflammation. Ils peuvent ainsi soulager les maux de dos, les douleurs articulaires et les rhumatismes.

Vous pouvez manger des aliments riches en oméga 3 tels que le saumon, le maquereau ou les sardines. Il existe également des compléments alimentaires contenant des oméga 3 EPA/DHA, souvent sous forme d’huile de poisson.

À CONSULTER : Quels sont les meilleurs anti-inflammatoires naturels ?

4) Massez avec des huiles essentielles

Le massage détend les tissus, les muscles contractés et les tensions. Il réduit la douleur et est efficace contre le stress.

Associé à une huile essentielle, c’est une arme très efficace pour traiter vos douleurs quotidiennes.

Il existe de nombreuses huiles essentielles efficaces contre la douleur :

    • Wintergreen.
    • Lavande
    • eucalyptus.
    • romarin.
    • menthe poivrée.

Lorsque vous ressentez des douleurs, diluez 20 à 30 gouttes d’huile essentielle dans 500 ml d’huile de support (avocat, jojoba, olive).

Massez ensuite la zone douloureuse pendant 10 à 15 minutes, pour faire pénétrer l’huile.

Pour les maux de tête, déposez une goutte de menthe poivrée et une de lavande sur votre index et étalez un peu d’huile sur vos tempes, votre cou et votre front.

Attention, cependant, l’utilisation de l’aromathérapie peut provoquer des effets secondaires. Pour plus d’informations, vous pouvez lire cet article « Gestion de la douleur avec les huiles essentielles », rédigé par Aude Maillard sur le site de l’AMSOAM.

5) Pratiquez une activité cardiovasculaire

Le sport d’intensité légère permet de produire des endorphines, de puissants analgésiques naturels.

De plus, l’activité cardiovasculaire active la circulation sanguine et lymphatique, essentielle pour réparer les blessures et détendre les tissus.

Si vous n’avez aucune contre-indication de votre médecin, aucune fracture ou douleur atroce, effectuez l’une des activités suivantes :

    • Marche rapide.
    • vélo.
    • natation.
    • Vélo elliptique.
    • Jogging léger.
    • Rameur.

Faites des séances de 10 à 20 minutes, 2 à 3 fois par jour, pour soulager efficacement la douleur.

Le repos total n’est souvent pas efficace pour soulager la douleur. C’est pourquoi, dans de nombreuses situations, elle est aujourd’hui découragée.

Le mouvement est probablement le moyen le plus efficace de vous soulager. Bien sûr, vous devez choisir l’activité qui ne vous fait pas de mal et qui vous aide à vous améliorer.

6) Détendez-vous avec la relaxation, le yoga ou la méditation

De nombreuses douleurs sont déclenchées ou augmentées par le stress, qu’il soit émotionnel ou physique.

Trop souvent négligée, la relaxation est très efficace contre la douleur. Il ne faut pas oublier que la douleur est une émotion qui ne se manifeste que dans notre cerveau.

En travaillant à réduire le stress, vous pouvez modifier la perception de la douleur et diminuer son intensité.

Je vous conseille donc de vous orienter vers des pratiques de relaxation, de yoga ou de méditation qui agissent à la fois sur le corps et l’esprit.

LIRE : Apprendre à gérer le stress et à le réduire

7) Adoptez un régime

anti-inflammatoire Le régime alimentaire seul peut vous causer des douleurs chroniques. En effet, en consommant trop d’aliments inflammatoires, vous vous exposez à l’inflammation et à la douleur qui l’accompagne.

Consommer des aliments anti-inflammatoires :

Légumes verts, oléagineux (noix, amandes), poissons et crustacés, graines (lin, sésame, courge), baies (myrtilles, mûres), œufs, épices (curcuma, gingembre, poivre de Cayenne), légumineuses, ail, huile d’olive, avocat…

Réduire les aliments pro-inflammatoires :

Produits ultra-transformés et transformés, sucres raffinés et céréales, graisses saturées ou trans, fructose (contenu dans les produits transformés et les jus uniquement), pâtisseries et desserts industriels, charcuterie, alcool.

Besoin d’adopter un régime anti-inflammatoire au quotidien ? Utilisez mon programme de régime anti-inflammatoire en ligne pour apprendre à manger les bons aliments, à gérer votre poids, à avoir plus d’énergie, à réduire la douleur et les blessures, à réduire l’inflammation chronique et à améliorer votre santé (cours vidéo). Pour en savoir plus

Pourquoi utiliser un un analgésique naturel ?

L’utilisation d’un analgésique naturel pour soulager la douleur présente de nombreux avantages. Pour résumer les points les plus importants dont vous devez vous souvenir

 :

    • Il n’ y a pratiquement aucun effet secondaire (sauf en cas d’allergie).
    • Cela évite l’automédication car très souvent, vous prenez un médicament pour vous soulager sans l’avis de votre médecin et sans lire précisément la notice.
    • Augmente l’efficacité des mécanismes naturels de guérison de l’organisme, via le système immunitaire.
    • Les médicaments masquent la douleur, bien sûr, mais en revanche, votre corps perd de l’énergie pour les éliminer et lutter contre leurs effets secondaires. Ainsi, il est moins efficace pour combattre la cause de votre douleur, le « pourquoi est-ce que ça fait mal ».
    • Les médicaments perturbent grandement l’équilibre de votre flore intestinale et nous savons maintenant que cela conditionne notre santé, notre stress, notre perte de poids et la prévention des maladies.
    • C’est mieux pour la planète. Les résidus de médicaments restent dans la nature car une fois éliminés, ils finissent dans nos toilettes puis dans les eaux usées. Une fois dans la nature, ils circulent dans les sols, les cours d’eau et finissent par « enivrer » notre nourriture… La boucle est bouclée !

Effets secondaires de la douleur et des anti-inflammatoires

Est-ce que ça fait mal quelque part ? Le premier réflexe pour beaucoup d’entre nous est de prendre des médicaments.

Prendre des médicaments n’est pas une chose anodine et s’accompagne souvent d’effets secondaires.

Ces effets secondaires néfastes, le plus souvent, perturbent le bon fonctionnement de notre organisme qui ne peut plus se traiter normalement.

Il ne faut pas oublier que c’est le corps lui-même qui se répare. Il suffit de le mettre dans les meilleures conditions possibles pour cela.

Les médicaments perturbent la réponse immunitaire, qui vise à réparer les dommages et à reconstruire les tissus endommagés.

Ils affaiblissent également notre flore intestinale, qui joue un rôle clé dans la fonction immunitaire et la régulation de l’inflammation.

LIRE : Comment réduire l’inflammation dans le corps ?

Vous avez d’autres questions après avoir lu cet article ? N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de page.

Informations basées sur les dernières recommandations et données médicales et scientifiques

Article mis à jour le 31 mars 2020.

Les sources : — (1) Efficacité des extraits de curcuma et de curcumine pour soulager les symptômes de l’arthrite articulaire : une revue systématique et Méta-analyse d’essais cliniques randomisés — (2) Influence de la pipérine sur la pharmacocinétique de la curcumine chez les animaux et les volontaires humains. — Agents anti-inflammatoires naturels pour soulager la douleur