Seniors

Personnes âgées : comment prévenir les chutes ?

Les personnes âgées souffrent d’accidents et de chutes en raison de conditions liées à leur âge comme l’affaiblissement physique. Les chutes sont d’ailleurs les principales causes de blessures chez les personnes âgées. De nombreux seniors sont touchés par ces accidents. Ces problèmes majeurs ont des origines qui expliquent pourquoi ils sont fortement touchés. Que peuvent entraîner ces problèmes avec leurs répercussions ? Il existe plusieurs façons que nous allons voir ici afin d’aider les personnes âgées à éviter une chute, notamment en se préparant au pire scénario.

Pourquoi les personnes âgées chutent plus ?

L’augmentation de l’âge augmente la probabilité de blessures et de chutes. En effet, la mobilité personnelle devient de plus en plus difficile avec l’âge. Les personnes âgées souffrent souvent de problèmes de santé liés à la vieillesse. Ces conditions peuvent entraîner des accidents et des chutes causant des blessures.

A découvrir également : Améliorer sa mémoire et booster son cerveau : les clés indispensables

Les personnes âgées subissent des chutes en raison de maladies et de problèmes de mobilité. De plus, les chutes peuvent être causées par des problèmes de marche ou d’équilibre. La maladie de Parkinson et l’arthrose de la hanche ou du genou peuvent également causer des chutes chez les personnes âgées. Les patients atteints de troubles cognitifs causés par des troubles musculo-squelettiques des membres inférieurs ou des troubles musculo-squelettiques des membres supérieurs et inférieurs tombent souvent.

Des risques d’accident pour les personnes âgées peuvent survenir en cas de perte de vision. En effet, lorsque la cataracte ou la presbytie se développent chez une personne âgée, celle-ci peut avoir des difficultés à distinguer ce qui l’entoure. Lors d’un déménagement, une personne atteinte de cette condition peut même avoir un accident de vie. Une personne âgée qui tombe à cause du stress, de la douleur ou d’autres problèmes de médicaments peut être causée par de nombreuses raisons différentes. Ceux-ci comprennent les médicaments cardiovasculaires et psychotropes, ainsi que l’hypotension orthostatique. Les problèmes de tension entrent également dans cette catégorie, tout comme les chutes dues à une pression artérielle basse.

A lire en complément : Quels sont les avantages d'un monte-escalier pour personne âgée ?

Tout accident peut avoir des effets divers. Des blessures ou même la mort peuvent résulter des plus petites blessures, telles que des écorchures et des contusions. Cependant, pour des personnes âgées les blessures ne sont que rarement minime et peuvent entraîner des complications plus importantes. Par exemple, la chute d’une personne âgée peut provoquer des fractures de la partie inférieure de son corps ou une luxation de la clavicule de son fémur, ce qui peut aller jusqu’à l’immobilisation de la personne.

Comment limiter le risque de chute ?

Le risque de chute est donc belle et bien un danger présent qu’il faut limiter le plus possible pour le bien de nos ainés. Les chutes arrivant en majorité à l’intérieur, remanier l’intérieur est la variable qui va permettre de diminuer le risque d’accidents. Les endroits les plus dangereux sont ainsi :

-La cuisine

-La salle de bains

-Les escaliers

Les spécialistes préconisent ainsi d’installer un monte-escaliers ou une rampe d’assistance dans les escaliers. Ces deux dispositifs permettent de monter les escaliers en sécurité. Le monte escalier permet de monter et descendre sans danger en s’asseyant simplement sur un siège qui va monter automatiquement. La rambarde comme l’assistep permet-elle de monter et descendre en s’aidant d’une rambarde. À la différence d’un monte escalier, la rambarde permet à la personne âgée de monter ou descendre en sécurité tout en gardant une activité physique.

Dans la salle de bains, l’installation d’une douche sénior à l’italienne permet là aussi de limiter les chutes. La douche à l’italienne sécurisée avec un siège et une rambarde ainsi qu’un sol antidérapant qui permet à la personne âgée de se doucher assise et sans risque de chute.

Dans la cuisine, le réaménagement est la chose la plus préconisée à faire. Baisser les armoires et toute ce qui est en hauteur. S’équiper d’ustensile moins coupant et aérer l’espace pour pouvoir se déplacer plus librement. Cuisiner peut rester un plaisir, même quand on est âgée.

Quels sont les équipements et les aménagements à prévoir pour éviter les chutes ?

Pour limiter le risque de chute, pensez à bien vous déplacer en toute sécurité dans votre domicile. Voici une liste des dispositifs les plus recommandés :

• Les barres d’appui : elles permettent à la personne âgée de s’accrocher pour se relever ou pour se tenir debout lors de ses déplacements dans la maison (dans la salle de bains, les toilettes, etc.). Pensez à bien les fixer au mur pour qu’elles résistent à un poids important.

• Les tapis antidérapants : ils sont essentiels pour éviter les glissades dans toutes les pièces où l’on marche pieds nus ou avec des chaussettes. Ils doivent être collés au sol ou dotés d’une bande antidérapante afin de ne pas bouger sous les pieds.

• L’éclairage : une bonne visibilité est indispensable pour éviter tout obstacle qui pourrait causer une chute. Il faut donc veiller à ce que chaque pièce soit correctement éclairée et installer des veilleuses si nécessaire.

• Le téléphone portable : avoir un téléphone sur soi peut être très pratique en cas de chute ou de malaise. Il existe aujourd’hui des modèles adaptés aux seniors, faciles à utiliser et dotés d’un bouton SOS qui permet d’appeler directement un proche ou un service médicalisé.

• Les monte-personnes et plateformes pour fauteuils roulants : idéals pour les personnes ayant des problèmes de mobilité, tels que la difficulté à s’élever ou à descendre les escaliers. Le monte-personnes permet de transporter une personne d’un étage à l’autre. S’il y a une pente dans le jardin, il est possible d’installer une plateforme élévatrice pour fauteuils roulants.

• Les détecteurs de mouvement : ces petits dispositifs permettent de détecter tout mouvement inhabituel dans la maison et donnent l’alerte en cas de chute ou d’accident. Ils peuvent être reliés à un système d’appel d’urgence pour prévenir immédiatement les secours ou les proches.

Il ne faut pas oublier que l’aménagement du domicile doit avant tout correspondre aux besoins spécifiques de chaque personne âgée. Pensez à bien prendre le temps nécessaire pour évaluer les risques potentiels et mettre en place des solutions adaptées afin qu’elle puisse continuer à vivre chez elle en toute sécurité.

Comment réagir en cas de chute et quelles sont les aides disponibles pour les personnes âgées ?

Malgré toutes les précautions prises pour éviter une chute, il arrive parfois que cela se produise. Vous devez savoir comment réagir en cas d’accident et quelles sont les aides disponibles pour aider les personnes âgées à récupérer.

Si la personne semble blessée ou inconsciente après une chute, il faut appeler immédiatement le SAMU (ou les pompiers). Même s’il n’y a pas de blessure apparente, vous devez consulter un médecin afin d’évaluer l’état de santé général de la personne et dépister toute éventuelle fracture.

Si la personne n’a pas été gravement blessée, mais qu’elle est toutefois incapable de se relever seule, vous pouvez faire appel à des professionnels spécialisés dans le domaine. Les services d’aide à domicile peuvent être très utiles dans ce genre de situation, car ils peuvent aider la personne âgée à retrouver sa mobilité rapidement et en toute sécurité.

Il existe aussi des centres médicaux dotés d’un service spécifique dédié aux accidents domestiques chez les seniors. Ces centres proposent souvent des programmes personnalisés basés sur une évaluation complète du patient ainsi que sur ses besoins particuliers. Le but est toujours le retour rapide à l’autonomie.

Pour limiter au maximum le risque lié aux chutes des personnes âgées vivant seules chez elles, plusieurs dispositifs existent afin que ces dernières puissent rester connectées avec leur entourage en permanence :

• La téléassistance : grâce à un boîtier installé dans son logement relié directement à un centre opérationnel disponible 24 heures sur 24, la personne âgée peut à tout moment entrer en contact avec un conseiller qui pourra lui apporter l’aide nécessaire.

• La géolocalisation : de plus en plus courante chez les seniors, cette technologie permet aux proches ou à des professionnels de suivre les déplacements et les activités des personnes âgées. Elle permet, par exemple, d’être alerté rapidement si une chute survient.

Il est primordial que chaque personne âgée puisse bénéficier d’un accompagnement adapté afin qu’elle puisse continuer à vivre dans son environnement familier sans danger. En prenant quelques mesures simples mais efficaces, on peut agir significativement sur le risque de chutes domestiques chez nos aînés.