News

Quel est le niveau du Deaes ?

Le DEAES est le diplôme d’État en soutien éducatif et social. Il forme les soignants des personnes vulnérables à la vie à la maison et dans des structures collectives (EHPAD…). Les diplômés de l’AES peuvent également suivre les étudiants handicapés dans le cadre d’une éducation inclusive. Plus de la moitié de ses enseignements sont pratiques.

Il a été créé en 2016 et a fusionné avec les anciens DEAVS (Diplôme d’État de vie sociale auxiliaire) et DEAMP (diplôme d’État d’aide médico-psychologique). Il s’agit d’une certification de niveau 3, équivalente au niveau BEP-CAP, dans le domaine du soutien aux publics fragiles.

A voir aussi : Quels sont les 27 actes Aide-soignant ?

À la fois soignant et éducateur, l’AES aide les personnes vulnérables et en manque d’autonomie dans leur vie quotidienne, sociale, scolaire et de loisirs. Leurs besoins spécifiques sont liés à l’âge, à la maladie, au handicap ou à la fragilisation de la situation sociale. Le soutien d’un accompagnateur leur permet d’acquérir un plus grand contrôle sur leur vie.

La préinscription se fait en ligne ou par téléphone. Nous vous invitons à vous inscrire sur notre site Web en vous rendant sur l’espace réservé à la formation DEAES puis en cliquant sur « Contact » en spécifiant clairement (DEAES).

A voir aussi : Comment renouveler la carte jeune ?

Oui, vous devrez passer deux tests après votre pré-inscription.

— Un test écrit (dans le domaine médico-social)

— Un entretien oral pour vérifier votre motivation

Non, depuis le début de l’année scolaire en septembre 2016, vous serez automatiquement positionné pour une entrée en formation pour le diplôme d’État Soutien éducatif et social.

Ce diplôme s’articule autour d’un tronc commun de 378 heures, 147 heures de spécialisation et 840 heures de stage. Trois spécialités vous sont proposées :

  1. Soutien à la vie au foyer
  2. Soutien à la vie dans une structure collective
  3. Soutien à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire

Il s’articule autour de 4 domaines de formation

  • le positionnement en tant que professionnel dans le domaine de l’action sociale ;
  • le soutien à la personne au quotidien et à proximité ;
  • coopération avec tous les professionnels concernés ;
  • participation à l’animation de la vie sociale et civique de la personne.

Pour les stagiaires directs (financement du CRIF, centre d’emploi, autofinancement…) :

3 stages de 280 heures (8 semaines) non rémunérés orientés sur la spécialité choisie.

Pour les stagiaires en situation d’emploi qui ne constituent pas un soutien éducatif et social (financement CIF) :

3 stages de 280 heures (8 semaines) non rémunérés, en dehors du lieu de travail orienté vers la spécialité choisie.

Pour les stagiaires en situation d’emploi agissant en tant que soutien éducatif et social (salarié, contrat de professionnalisation, futur emploi) :

700 heures minimum sur le lieu de travail. 140 heures dans une structure avec un public correspondant à la spécialité choisie.

La formation est composée de 4 domaines d’expertise. Il est nécessaire de valider chaque domaine d’expertise séparément. Un domaine est validé lorsque le candidat obtient un score d’au moins 10/20.

  • Oui, vous êtes exempté par la loi des tests de sélection, cependant, vous devrez rencontrer le responsable de la formation pour valider ensemble votre nouveau projet.
  • Oui, vous pouvez vous inscrire au test d’éligibilité.
  • Vous êtes reconnu de droit comme un soutien éducatif et social dans votre spécialité : Le DEAVS est équivalent au DEAES avec la spécialité d’accompagnement de la vie à domicile. Le DEAMP est équivalent au DEAES avec la spécialité d’accompagnement de la vie dans une structure collective.
  • Oui, pour cela, vous devrez suivre l’enseignement de la spécialité recherchée à savoir : 147 heures de formation théorique et 175 heures de stage pratique dans la spécialité choisie.
  • Oui, si vous remplissez les conditions d’accès au VAE, notamment pour justifier une activité salariée, indépendante ou bénévole directement liée au diplôme d’au moins 3 ans en équivalent temps plein.

Il existe plusieurs méthodes de financement.

— Avec votre compte CPF.

— Avec le centre d’emploi pour les demandeurs d’emploi.

— Avec CTM (pour les demandeurs d’emploi)

— Avec votre OPCO (si vous êtes un employé)

— Avec le CCAS de votre municipalité