Loisirs

Quel capital avoir pour arrêter de travailler ?

Alors que l’âge de la retraite est constamment remis en question, le frugalisme offre de nouvelles perspectives d’avenir. Quelle que soit la raison pour laquelle vous adoptez ce mode de vie, atteindre l’indépendance financière vous permet de redéfinir vos priorités. En effet, il est choisi par ceux qui veulent se consacrer à l’essentiel. Pour les frugalistes les plus déterminées, elle leur permet de se séparer de leur travail, si celui-ci n’est plus conforme à leurs idéaux.

Devenir frugaliste vous en dit plus sur les raisons pour lesquelles vous devez cesser de travailler avant l’âge officiel de la retraite, sur le capital que vous devez avoir en votre possession pour subvenir à vos besoins et sur les solutions qui s’offrent à vous pour atteindre votre liberté financière.

Lire également : Comment faire pour se remarier à l'église ?

Pourquoi arrêter de travailler ?

Prendre sa retraite à 30 ou 40 ans peut sembler un beau rêve pour beaucoup d’entre nous. Dans une société où le travail continu semble définir la place et le rôle de chacun, de plus en plus de personnes actives décident de franchir le pas.

J’ai échangé avec plus de 1 400 apprentis frugalistes. Parmi les raisons les plus récurrentes pour arrêter de travailler, ils ont cité le manque d’épanouissement personnel ou la pression exercée par nos supérieurs. D’un point de vue plus optimiste, certains veulent donner une chance à leurs projets personnels : vivre de leur passion, parcourir le monde ou fonder une famille en dehors du cadre classique. Il s’agit ensuite de définir vos propres règles du jeu, afin de reprendre possession de votre quotidien.

A voir aussi : Comment améliorer ses fins de mois ?

Cette prise de conscience peut avoir lieu grâce à un déclencheur : aucune possibilité d’évolution au sein de l’entreprise, trop d’heures passées au bureau et dans les transports, voire de mauvaises conditions de travail.

En fonction de vos attentes et de vos besoins, vous pouvez envisager d’arrêter de travailler à plusieurs niveaux :

  • Système D

Pour payer vos dépenses mensuelles, vous repensez votre style de vie de fond en comble. Cela peut impliquer de déménager dans un pays où le coût de la vie est moins élevé, de rentrer chez ses parents pour économiser un loyer ou de demander une aide d’État.

  • Travail partiel

Vous continuez à travailler, mais seulement quelques heures par semaine. En même temps, vous réduisez votre niveau de vie, de sorte que votre salaire couvre vos dépenses.

  • Générer des revenus passifs

Vous mettez en place une stratégie qui vous permet de capitaliser suffisamment pour vivre. Ensuite, vous ne travaillez que pour le plaisir, et non pour la contrainte. C’est mon cas maintenant.

Quel capital faut-il pour arrêter de travailler ?

Vous ne pouvez pas improviser pour arrêter de travailler. Pour maintenir un certain niveau de vie ou, au moins, pour pouvoir payer vos dépenses, il est essentiel de déterminer le montant dont vous avez besoin. Dans le frugalisme, il y a deux règles :

La règle des 4 %

La question du capital nécessaire pour arrêter de fonctionner est généralement la plus posée. En effet, l’argent est au centre de nos décisions, puisqu’il régit notre mode de vie dans son intégralité, ou presque.

Passons en revue la phase du conseil en investissement : il est recommandé de viser un taux de retrait annuel net de 4 % sur vos investissements. Cela signifie que vous pouvez dépenser 4% de votre capital chaque année, sans que cela n’affecte en rien sa durabilité.

La règle des 25

Pour calculer votre capital idéal et atteindre le taux de retrait de 4%, vous devez définir le salaire annuel moyen dont vous avez besoin pour vivre au quotidien, puis le multiplier par 25. Le résultat de cette opération vous donne le montant de capital dont vous avez besoin pour arrêter de travailler, tout en étant financièrement responsable et indépendant.

Par exemple, si vous pensez avoir besoin de 3 333 € par mois, cela représente 40 000 € par an. Vous devez ensuite viser pour un capital de 1 000 000€ pour vivre ensuite de vos retours. Les 40 000 € que vous voulez représentent 4% de votre capital de 1 000 000€.

Quelles sont les solutions pour vivre sans travailler ?

À moins que vous n’ayez reçu un héritage ou gagné au loto, il y a de fortes chances que vous n’ayez pas de capital en votre possession de 1 000 000 €. Pour bénéficier de l’indépendance économique et de la retraite anticipée, il est donc nécessaire de stabiliser ses revenus, de les épargner et de les faire fructifier :

Investissez dans l’immobilier

Investir dans l’immobilier a toujours été un très bon levier pour générer des revenus sur le long terme. Pour ce faire, vous pouvez emprunter auprès d’une banque qui accepte de financer votre projet à crédit.

L’objectif est d’investir dans un appartement ou une maison qui vous permettra de rembourser votre prêt par les loyers, mais aussi pour générer des revenus supplémentaires grâce à une valeur locative de plus en plus intéressante. Pour ce faire, vous avez besoin de 10 à 14% de rentabilité brute.

Investissez en bourse

Investir en bourse peut effrayer plus d’un, en raison des risques que cela représente pour le capital investi. Cependant, en investissant tôt en bourse, vous serez en mesure d’étudier le fonctionnement de cette pratique et de suivre l’évolution de votre argent. Plus vous comprenez dans quoi vous investissez, plus vos performances seront à la hauteur de vos attentes.

Pour commencer, vous pouvez utiliser le cadeau des courtiers en ligne et des banques, offert lorsque vous ouvrez un nouveau compte. Ensuite, il est recommandé d’investir en bourse ce que vous gagnez grâce à l’immobilier, afin de multiplier rapidement vos revenus.

Investir en bourse présente plusieurs avantages. Parmi eux, on retrouve une offre diversifiée et une gestion minimisée pour un retour sur investissement important.

Créez une activité parallèle

Se lancer dans la création d’une activité parallèle signifie avoir recours à un moyen efficace d’accéder à des revenus supplémentaires récurrents, sans capital et avec une participation initiale importante.

Un autre objectif d’une activité parallèle est de monétiser votre projet, sans y consacrer tout votre temps personnel. Cela peut se faire grâce à l’automatisation des tâches, à l’utilisation de logiciels par exemple, ou à l’autogestion d’une entreprise, comme un espace de coworking.

Pour aller plus loin

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour arrêter de travailler, tout en maintenant votre liberté financière. Il vous suffit de saisir les opportunités qui se présentent à vous pour commencer à épargner et à investir intelligemment !