Equipement

Comment réussir sa présentation en public ?

Quelles que soient vos fonctions, il est fort possible que vous deviez un jour prendre la parole en public devant une foule, un groupe de leaders ou des clients. Cette perspective vous rend-elle heureuse ou vous donne-t-elle froid ?

Si vous êtes impatient de présenter : Bravo ! Vous êtes sans aucun doute un maître dans l’art de garder votre sang-froid, quels que soient les yeux fixés sur vous.

A lire également : Quelle aide pour changer baignoire en douche ?

Cependant, si l’idée de présenter vous fait peur, vous n’êtes pas seul dans cette situation, car se tenir devant un public de 10, 50 ou plus de 100 personnes n’est pas chose aisée.

Apprendre à parler en public : un avantage majeur

Même si le fait de parler en public vous intimide et provoque des pensées comme « pas moi, je ne peux vraiment pas présenter… », il n’en demeure pas moins que les occasions de présenter sont fréquentes et ne peuvent pas toujours être évitées.

A lire également : Assistante maternelle : les abattements à déduire

Dans en fait, il existe de nombreuses occasions de prendre la parole en public, de sorte que vous devrez peut-être, par exemple, un jour :

  • présenter une présentation lors d’une conférence ;
  • donner une mise à jour à l’ensemble de votre unité commerciale ou de votre entreprise ;
  • animer lors d’un atelier ;
  • prononcer un discours lors d’un mariage ;
  • convaincre les responsables du recrutement de vos compétences, etc.

D’autre part, il ne faut pas oublier que la parole est un allié inégalé. Il y a des avantages incroyables à savoir comment contrôler son stress afin de pouvoir prononcer des discours convaincants.

Après tout, à un moment ou à un autre, vous devrez conquérir le monde qui vous entoure pour profiter du réseautage, chercher un nouvel emploi, trouver de nouvelles opportunités commerciales et autres.

Et comme le besoin de prendre la parole en public peut survenir de façon inattendue, autant vous y préparer sans tarder !

Préparez un contenu de présentation intéressant

Avant même de prendre le micro, la perspective de parler devant des inconnus vous terrifie-t-elle ? Rassurez-vous, car la plupart de ce qui doit être fait pour réussir une présentation se produisent bien avant même que vous ne vous présentiez devant votre public.

En fait, la préparation et la pratique sont deux étapes clés sur lesquelles vous pouvez travailler à votre aise. Vous pouvez le faire sans être regardé ou avec les bons conseils d’un coach professionnel.

Pour commencer, voici quelques suggestions que vous pouvez mettre en pratique à l’avance afin de rendre le contenu oral de votre prochaine présentation aussi intéressant que possible.

Recueillez des informations sur votre public

Étonnamment, bien connaître son public est tout aussi important que de maîtriser le sujet dont vous allez discuter. Voici une bonne question à vous poser :

« Quel type de personnes participeront à l’événement et pourquoi seront-elles présentes ? »

Pour le savoir, les organisateurs ou les présentateurs qui vous ont précédé pour le même événement peuvent vous donner d’excellentes pistes. Au fait, assurez-vous également de connaître le niveau de connaissance des personnes à qui vous allez parler.

S’il est préférable de fournir des détails avancés pour certains groupes, pour d’autres, il est préférable de vulgariser le vocabulaire technique afin de donner des explications compréhensibles par tous.

Découvrez quelles sont les attentes du public

Vous ne voulez pas non plus ennuyer votre public avec des détails dont personne ne se soucie, n’est-ce pas ? Les personnes qui voyagent pour vous écouter ont des attentes qu’il est essentiel de connaître à l’avance. Découvrez ce qu’ils sont :

  • Est-ce qu’ils veulent avoir un aperçu simple des nouveautés dans votre domaine d’activité ?
  • Espèrent-ils jeter un coup d’œil au nouveau produit sur lequel vous travaillez ?
  • Essayent-ils de savoir comment votre expertise peut leur être utile ?

Quel que soit le but des personnes qui viennent vous écouter, vous obtiendrez de meilleurs résultats en préparant votre contenu de manière à satisfaire leur curiosité. Trouvez ce qu’ils recherchent avant tout, puis utilisez les informations pour l’amener au cœur des sujets abordés.

Personnalisez-le pour séduire votre public

Êtes-vous appelé à prononcer le même discours plus d’une fois ? Voici un petit conseil pour vous : prendre le temps de le personnaliser vous sera bénéfique. En tenant compte des particularités des différents types de publics, vous serez capable de créer un meilleur lien avec eux.

Pour adapter votre contenu à un public cible, essayez de connaître autant de détails que possible : âge, milieu, sexe, profession, origine, etc. De cette façon, vous serez en mesure de modifier vos exemples, citations, etc., en fonction du style qui convient le mieux à votre public.

Prévenez les faux pas

Autre point important : si vous devez présenter à l’étranger ou devant une foule dont les coutumes ne vous sont pas familières, faites quelques recherches pour en savoir plus sur les différences de votre public. Apprendre à l’avance les choses qu’il vaut mieux éviter de dire, de montrer ou de faire pourrait vous éviter un faux pas culturel.

Structurez votre discours de manière dynamique

L’étape suivante consiste à préparer le contenu de votre présentation. Bien que cet exercice puisse sembler fastidieux et inutile à première vue, écrire ce que vous voulez dire vous aidera à mieux organiser vos idées dans un ordre cohérent.

Donc même s’il y a de fortes chances que vos mots diffèrent une fois devant le public, prenez le temps d’écrire votre discours étape par étape.

Commencez par une introduction originale

Vous voulez une présentation qui suscite l’intérêt et qui a l’air bien ? Pour une entrée de jeu divertissante, vous pouvez utiliser :

  • une anecdote amusante,
  • une question intrigante,
  • une citation non publiée,
  • une statistique intéressante,
  • ou même un fait vécu incroyable.

Il va sans dire qu’un peu d’originalité vous permettra d’attirer immédiatement l’attention du public tout en créant une impression favorable.

CONSEILS

  • L’introduction à éviter : « Je m’appelle John Doe et je suis ici aujourd’hui pour vous parler de XYZ… » Optez pour une introduction dynamique : pour commencer, j’aimerais savoir qui d’entre vous a déjà… »
  • Si tu n’as plus d’idées , prenez quelques minutes pour regarder les conférences TED. Il y a de fortes chances que vous trouviez des présentations inspirantes qui peuvent s’adapter à votre propre style.

Développez le sujet dans une séquence stimulante

Une fois votre introduction terminée, vous pouvez annoncer votre sujet principal en créant un lien rapide vers la première partie. Cela aura pour effet de donner à votre introduction originale sa raison d’être.

Si votre introduction s’est bien déroulée, à ce stade, vous aurez probablement un public réceptif et attentif. Ce sera donc l’occasion idéale d’aborder le sujet central de votre présentation.

Suivez ensuite les thèmes sous-jacents à votre sujet principal. En offrant un aperçu des éléments qui seront abordés, les personnes qui vous écouteront sauront à quoi s’attendre.

Dynamisez votre discours avec des éléments visuels

Pensez à inclure des visuels (Powerpoint, Keynote, Prezi, vidéos, photos, etc.) pour accompagner les arguments, les chiffres et les faits que vous avez avancés. Puisque les yeux des gens se tournent naturellement vers une belle image plutôt que vers une jolie silhouette, ne négligez pas ce détail.

En plus des images, soutenez votre argumentaire avec des exemples concrets, des avis d’experts, des statistiques, des expériences personnelles, des témoignages de clients ou tout autre élément pertinent. Les faits intéressants ont généralement plus d’impact pour faire passer un message et le rendre plus crédible.

Par contre, gardez à l’esprit que si malheureusement un problème technique vous empêche d’utiliser des éléments visuels, vous devrez vous fier uniquement à vos paroles pour convaincre.

Créez des liens entre les différents thèmes

Lorsque votre présentation comporte plusieurs sections distinctes, veillez à ce que vos transitions soient aussi naturelles que possible. En général, une simple phrase peut suffire à créer un lien avec le thème précédent :

« Nous venons de voir que… »

« Cela nous amène à un autre aspect que nous allons maintenant voir… »

« Nous avons découvert ces résultats, mais nous avons également constaté… »

Dans la mesure du possible, n’hésitez pas à varier à chaque étape de votre présentation. Qu’il s’agisse de visuels ou d’éléments oratoires qui étayent vos arguments, n’ayez pas peur de faire bon usage des différentes options possibles.

CONSEILS

  • Faire sourire ceux qui vous écoutent aura le double avantage de détendre un peu l’atmosphère et de conquérir votre public.
  • Toutes les bonnes histoires qui ont un début, un développement et une fin ont tendance à garder le public alerte.
  • Concentrez-vous sur la qualité et non sur la quantité

Si vous vous rendez compte qu’au final votre présentation prend une quantité infinie de temps, coupez-la pour ne conserver que le contenu de qualité. Une présentation courte, mais bien structurée vaut mieux qu’un discours trop long qui doit être livré à pleine vitesse.

Terminez par une conclusion intéressante

Pour une conclusion intéressante, faites comme au tout début et faites bon usage de votre créativité !

Si cela est possible, faites-nous part de vos commentaires sur votre introduction en ajoutant un détail supplémentaire ou un fait supplémentaire sur ce que vous avez mentionné au début. Les présentations qui se terminent sur une note intéressante, humoristique ou enrichissante laissent une impression favorable et restent en mémoire plus longtemps.

Pratique pour éliminer les imperfections

Votre contenu est-il prêt et vous êtes satisfait de tout ? Même après de bons préparatifs, vous pouvez toujours avoir peur de parler en public. C’est complètement naturel et vous pouvez gérer votre stress en pratiquant, en pratiquant et en pratiquant !

Pour livrer une performance réussie, il est préférable de répéter avec un entraîneur professionnel ou avec des amis en qui vous avez confiance. De cette façon, vous serez en mesure de savoir quelles sont vos faiblesses et corrigez-les avant le grand jour.