Retraite

Préparer sa retraite soi-même ?

Le système de retraite français est un système de pension par répartition dans lequel les personnes actives contribuent aux pensions courantes. Il s’oppose au système de capitalisation dans lequel chacun épargne à la hauteur de ses capacités en vue de sa future retraite.

Cependant, c’est une réalité connue de tous, le système de retraite français est en difficulté sous l’influence de plusieurs phénomènes…

A lire aussi : Comment obtenir un contrat de travail ?

— un nombre de retraités qui augmente plus rapidement que celui de la population active.

— une augmentation de l’espérance de vie qui entraîne un allongement de la durée des paiements de pension. L’âge moyen de la retraite est de 63,3 ans et la période moyenne de retraite est de 25 ans.

A lire aussi : Pourquoi ouvrir un PER ?

92 % des Français s’inquiètent de l’avenir du système de retraite et seuls 14 % des travailleurs connaissent leurs droits à la retraite. Face à ce constat peu rassurant, il faut prendre les devants et commencer dès que possible à préparer sa retraite.

75% des Français pensent qu’il faut commencer épargner avant l’âge de 40 ans, mais comment s’y prendre ? Plusieurs solutions existent pour constituer soi-même une pension complémentaire.

Investissez dans l’immobilier

La première pierre du bâtiment est la propriété de votre résidence principale pour éviter d’avoir à payer un loyer une fois que vous prenez votre retraite. Lorsque l’on trouve alors des facilités pour obtenir un crédit (situation professionnelle qui a évolué favorablement, moins de dépenses familiales ou encore perception d’un héritage), il est intéressant d’investir dans la pierre. Le bien ainsi acquis peut être maintenu en location pour générer des revenus supplémentaires ou revendu pour générer du capital. L’immobilier locatif est d’autant plus intéressant pour préparer la retraite que l’État encourage ce type d’investissement par le biais de mécanismes incitatifs fiscaux tels que le dispositif Pinel ou le dispositif Censi-Bouvard pour les biens loués meublés.

Diversifiez vos investissements de retraite grâce à des produits dédiés

Au-delà de l’immobilier, il existe plusieurs produits d’investissement pour la retraite qui sont entièrement dédiés à la préparation à la retraite. Parmi ces solutions qui permettent aux travailleurs de bien préparer leur retraite en diversifiant leur épargne, on peut citer :

— le régime populaire d’épargne-retraite (en abrégé PERP) dont l’objectif est de constituer un revenu supplémentaire pour la retraite. Celles-ci sont en partie financées par les impôts puisqu’une partie des paiements est exonérée d’impôt.

— le Plan d’épargne retraite collective (ou PERCO) qui peut être proposé par l’entreprise à ses employés et qui permet à ces derniers d’épargner en vue de leur retraite avec l’aide de leur entreprise qui participe à l’épargne d’effort en complétant les versements des salariés (on parle de contribution)

— enfin, le contrat Madelin, équivalent en quelque sorte au PERP pour les travailleurs indépendants et qui permet d’obtenir, une fois à la retraite, le paiement d’une rente financée en partie par un avantage fiscal accordé sur les paiements.

Assurance-vie

Enfin, c’est impossible de parler de préparation à la retraite sans parler d’assurance-vie. Produit d’investissement favori des Français, l’assurance-vie permet, entre autres, de préparer soi-même sa retraite au début de sa carrière professionnelle. Quelques dizaines d’euros (pour commencer) économisés chaque mois, permettront de constituer un important complément de pension le moment venu. Tout cela en bénéficiant d’une fiscalité plus qu’attrayante et d’une disponibilité permanente en cas de besoins imprévus.

Pour conclure, un seul constat : pour bénéficier au mieux de votre retraite, synonyme de gain de temps et de projets à réaliser, il est nécessaire de s’y prendre au plus vite pour lisser votre effort d’épargne, et ce, quelle que soit la solution retenue. 58 % des actifs souhaitent être soutenus pour souscrivez à un produit d’épargne-retraite. C’est une bonne idée de consulter un conseiller en prévoyance avant de commencer ! Et vous, où en êtes-vous ?